top of page
  • L'image en jeu

La pelle à tarte

La petite histoire drolatique, anecdotique et poétique de nos objets.

Le bric-à-brac des objets qui ont peuplé notre jeunesse. Objets un peu désuets, toujours plus ou moins utiles, mais dépassés par d’autres technologies, d’autres usages. Objets relégués au fond d’un placard, exhumés, objets tombés en désuétude parce que nos habitudes, nos usages, se sont modifiées. Qui se sert encore d’un ramasse-miettes ?

C’est l’histoire d’une société qui passe du mécanique au digital, de la fonction à la connexion. Des consommateurs qui passent du tourne disque, le « mange disque », au premier lecteur de musique portable, le bien nommé « baladeur » au tout connecté. Et ainsi, encore une fois, en partant de l’anecdote personnelle, on touche à la mémoire collective, un petit bout d’histoire à travers le prisme de notre quotidien.

Et parfois, ils traversent le temps, intacts, inchangés, ou si peu, tellement leur usage est incontournable, juste un design ou des matériaux qui nous permettent de les dater. Je pense, par exemple, à l’essor-salade ou la pince à linge.

Des objets dont l’usage est passé de commun à exceptionnel parce que les rituels ont évolué ou, du moins, la place qu’on leur laisse.

Qui utilise encore le plat à asperges ? Et surtout, qui a encore la place dans ses placards pour une telle diversité de vaisselle, plat à poisson, à huîtres, à escargot ?

Parfois, des usages tellement spécifiques - dénoyauter une cerise, couper les frites, attraper la coquille d’un escargot, pincer le linge sur un fil, avec des outils d’une simplicité et d’une efficacité mécanique si évidente qu’ils ont traversé le temps, inébranlables…

Des objets qui nous parlent de l’essor de l’industrie au service des consommateurs, ou l’on pensait que notre confort et le progrès passaient par la technologie.

Ces objets sont magnifiques.


Une exposition à l'Espace Robert Hossein à l'occasion de la présentation de la pièce "la collection". Exposition qui est le résultat d'un travail en atelier avec les adhérents et de beaucoup de partage autour de nos souvenirs !




1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page